Ouganda : le gouvernement présente ses condoléances aux familles des victimes de l’attaque ADF dans une école à Nyabugando

En direct d’une chaîne de télévision le samedi 17 juin 2033, la première dame ougandaise, Janet Museveni, a fait savoir que l’école privée attaquée la nuit du vendredi à Nyabugando dans le district de Kasese, est construite par une ONG et dirigée par un dénommé Peter Hunter, Canadien travaillant à la fois en RDC et en Ouganda. Pendant ce temps, au nom du gouvernement ougandais et du ministère de l’Éducation et des Sports, et en son nom propre, elle a exprimé les plus sincères condoléances aux familles endeuillées et au personnel pour la tragédie.

La première dame Janet Museveni a également fait savoir que le président ougandais Yoweri Museveni a offert son soutien aux familles touchées et aidera à organiser les funérailles.

Expliquant pour sa part le fait, elle a indiqué qu’il y avait deux dortoirs, l’un pour des garçons et l’autre pour des filles.

Les garçons se sont enfermés dans leur dortoir pour que les rebelles n’aient pas pu entrer à l’intérieur, alors ils ont jeté une bombe à essence. Les garçons ont été complètement brûlés.par ailleurs, Les filles ont ouvert la porte de leur dortoir et ont essayé de s’enfuir, et ce groupe pervers (les rebelles ADF) les a attrapées et les a tuées avec des armes blanches.

Dans la marge des témoignages, l’on note aussi celui de l’épouse du directeur de l’école attaquée, Masika Brenda, qui dit qu’elle a survécu à la mort des rebelles parce qu’elle allaitait.

Ce même samedi, le représentant de UNICEF en Ouganda, le Dr Munir Safeildin, a condamné l’attaque et a appelé à la libération immédiate des apprenants enlevés par les rebelles.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.