Beni : l’évolution du mouvement catholique ‘‘Kiro’’ confrontée à ces 2 difficultés en paroisse de Kabasha  

L’épanouissement du mouvement ‘‘Kiro’’ est confronté à deux grandes difficultés en paroisse catholique Notre Dame de Fatima de Kabasha, en diocèse de Butembo-Beni. Il s’agit notamment du manque du leadership et de l’insécurité. C’est Jean Bosco Kakule Lumalisa, animateur du mouvement Kiro à Kabasha, qui en a parlé au cours d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET, le mercredi 23 août 2023.

Jean Bosco Kakule Lumalisa regrette que le mouvement Kiro qu’il a initié en paroisse de Kabasha soit éteint. Il s’est rappelé du bon moment passé avec des fidèles en 2015 quand Kabasha était encore un secteur de la paroisse de Maboya. A cette époque-là, Jean Bosco Kakule Lumalisa était à Kabasha comme déplacé ayant fui les massacres à Oïcha.

« Nous avons commencé ici le Kiro. J’étais avec Mademoiselle Matumaini. Nous étions des visiteurs ici. Et quand chacun retournait chez lui, voilà que le mouvement régresse. Ça nous fait mal », a-t-il regretté.

Abordant la question sécuritaire dans la pastorale, l’initiateur du Mouvement d’action catholique Kiro à Kabasha encourage les fidèles à raffermir leur foi. Jean Bosco Kakule Lumalisa veut voir les responsables de la paroisse et les laïcs Kiro redémarrer les activités de ce mouvement d’action catholique pour sauver des âmes.

« Au sujet de l’insécurité, il n’y a plus à dire. Nous prenons cette situation comme une maladie chronique. C’est presque partout en RDC. Si nous continuons à servir Dieu dans nos mouvements catholiques, c’est grâce à la foi », a-t-il démontré.

Muhindo Mukohe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.