Butembo-Beni : des conflits fonciers à la base de l’insécurité en paroisse de Luotu

Les conflits fonciers sont à la base de l’insécurité et la pauvreté que traverse la paroisse Saint Henri de Luotu. L’abbé Kabuyaya Mutsitsi Jacques l’a dit à RADIOMOTO.NET après le Conseil pastoral qu’il a présidé, le mardi 05 septembre 2023.

Ce serviteur de l’Eglise a expliqué que ces conflits fonciers concernent très souvent différentes familles ou même des individus de la place.

« La population a beaucoup de problèmes sur ce qui est social, parce que Luotu c’est un milieu pauvre. On n’a pas assez de terrains pour faire l’agriculture, l’élevage… ça fait qu’il y a beaucoup de conflits terriens. Ce qui fait que le vivre-ensemble ne va pas bien ici à Luotu. Il y a toujours des problèmes entre les familles, des frères qui se battent pour des lopins de terre. Ils se battent entre eux en famille. Il n’y a pas de paix dans le village », a-t-il démontré.

Cet abbé curé indique que les gens se traquent nuit et jour jusqu’à s’entretuer.  Ils arrivent jusqu’au Tribunal où ils perdent beaucoup d’argent. Une situation qui plonge la population dans la pauvreté. Ainsi, conseille-t-il, le vivre ensemble, l’amour et la tolérance.

« Il y a toujours un problème au niveau de la pastorale parce que l’évangile nous demande de vivre dans la paix, de résoudre nos conflits pacifiquement. Ce qui est un problème c’est qu’ils ne veulent pas que leurs conflits en famille soient traités pacifiquement. Au niveau de l’église, je vais parler de la Commission Justice et Paix qui peut aider ces familles-là à résoudre leurs conflits pacifiquement », a conscientisé l’abbé Kabuyaya Mutsitsi Jacques.

Il convient de noter que plusieurs habitants ont déjà abandonné leurs champs et villages dans cette région maraichère du territoire de Lubero suite aux conflits fonciers.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.