Père Jean-Marie Wayivutha : « L’avortement est un péché grave »

L’humanité commémore, ce jeudi 28 septembre 2023, la journée mondiale pour les droits à l’avortement. Abordé par RADIOMOTO.NET, le Père Jean-Marie Wayivutha, enseignant à l’Université de l’assomption au Congo (UAC) a expliqué que le concept « Droit à l’avortement » n’a pas sa place dans la culture africaine mais plutôt Européen.

Pour ce psychologue clinicien, l’avortement est d’abord une pratique interdite dans l’église Universelle. Au sujet de la spiritualité, il s’agit d’un péché grave parce qu’il interrompt toute une vie qui se forme.

« (…) C’est un péché grave quand il faut interrompre surtout volontairement la vie qui se forme. Quand c’est un avortement spontané (fausse couche), peut-être dû au problème de la femme, ça ne peut pas poser problème », a-t-il fait savoir.

Ce psychologue clinicien conseille la population d’éviter l’avortement et d’avoir le sens de la vie que prône l’Evangile car elle est sacrée. Selon lui, l’acte d’avortement crée un sentiment de culpabilité avec laquelle l’autrice risque de vivre toute sa vie.

Dans de nombreux pays, le droit à l’avortement a déjà été attaqué. En France depuis 2020, au moins 130 centres d’interruption volontaire de grossesse (IVG) ont fermé.

Ngunza Mapasa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.