Butembo : Kakule Akulema, cet ex commandant de l’armée qui a prêché l’union pour assoir la sécurité à Kyaghala

L’Union reste la meilleure option pouvant assoir la stabilité et la sécurité à Kyaghala et environs dans la commune Bulengera. C’est le conseil prodigué par Monsieur Kakule Akulema, ex commandant des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Butembo au cours d’un échange avec la population ce dimanche 1ier octobre 2023.

L’échange entre ce candidat à la députation provinciale en ville de Butembo et les habitants a vécu à l’espace « Etats Unis » situé au quartier Kyaghala. Tout tournait autour de la position militaire déjà installée à Kitakandya.

Devant des jeunes et vieux, Kakule Akulema a expliqué que les conflits coutumiers ne devraient pas normalement obliger les autorités sécuritaires à placer une position militaire dans une entité. Puisque, selon lui, les parties en conflits sont capables de capitaliser les valeurs du vivre-ensemble dans l’Union.

« Je viens d’enseigner un message d’union ; un message d’amour ; un message de paix. Donc, là où il y a l’union, il y a toujours la force, question d’éviter surtout les conflits inutiles », a-t-il déclaré.  

L’Union, oui. Mais l’armée doit avant tout partir. Les participants à l’échange sans tabou n’avaient que ce slogan pour plaider leur cause devant leur hôte.

Plusieurs fois nous sommes juste surpris par les coups de feu. Pendant ce temps, nous on ne sait plus dormir et on se demande vraiment c’est encore quoi ces crépitements de Kitakandya… Et le matin lorsqu’on se réveille, nous posons des questions et on nous dit qu’il n’y avait même rien. Alors, le jour où vous nous aiderez vraiment à faire partir ces militaires, ça nous fera plaisir. La balle ne choisit personne. Elle peut même t’atteindre dans ta maison alors que les militaires s’amusent juste avec leurs fusils”, a décalré l’une de participant(e)s.

Le départ des FARDC de Kitakandya ne suffit pas. L’armée doit quitter tous les quartiers qu’elle occupe en commune Bulengera, renchérit John Kameta de la société civile locale.

Le mois passé, Kakule Akulema a organisé un autre échange avec les habitants de Musingiri. L’objectif étant de recueillir leurs points de vue quant à l’installation d’une position militaire dans la région.

Aujourd’hui, les militaires ont déjà regagné le camp de Rughenda. Akulema compte canaliser les doléances des habitants de Kyaghala pour la même cause pour obtenir gain de cause.

Visesa Louangel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.