Butembo : des futures enseignantes croient à l’amélioration de leurs conditions de vie

Les conditions de vie des enseignants seront bel et bien améliorées dans les jours à venir en dépit des difficultés financières qu’ils traversent actuellement. Ce point de vue est de certaines étudiantes en Sciences de l’éducation à l’Université officielle de Ruwenzori (UOR). RADIOMOTO.NET les a abordés en marge de la journée mondiale des enseignants et enseignantes, ce 05 octobre 2023.

A l’entame, Kyakimwa Mbotole Aimée, étudiante en troisième année (G3) en Sciences de l’éducation, souligne que malgré les difficultés financières observées dans la carrière enseignante, elle reste motivée et veut devenir une bonne enseignante.

« J’étais motivée par mes enseignants et enseignantes de l’école primaire. Ils n’étaient pas bien payés. On payait toujours par tranche. Moi aussi je veux aider les enfants qui sont derrière moi à évoluer. Si nous laissons notre département vide, on aura plus d’enseignants », a-t-elle démontré.

De son côté, Kahindo Katya Kaya Neema, étudiante en deuxième année de graduat, se désole que certains apprenants abandonnent les Sciences de l’éducation, au regard de la vie pénible que mènent les enseignants. Toutefois, elle reste engagée et sereine dans son engagement.

« L’enseignement est une bonne profession. L’enseignant oriente les enfants. Je crois que dans les jours qui viennent, nous allons puiser beaucoup d’avantages dans l’enseignement. Je pense même que les enseignants seront beaucoup plus sollicités », a-t-elle espéré.

La journée mondiale des enseignantes et enseignants est célébrée chaque 5 septembre, depuis 1964. Elle commémore la signature de la recommandation  OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de 1966 qui fixe les critères de référence, relatifs aux droits et responsabilités fixant leur formation initiale et continue, leur recrutement et les conditions d’enseignement et d’apprentissage.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.