Rutshuru : de nombreux habitants en fuite suite aux combats entre le M23 et les ‘‘Wazalendo’’ à Bambo

Plusieurs centaines d’habitants de Kishishe, Bambo-Centre et Bugina dans le groupement de Bambo en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) fuient leurs villages depuis lundi 23 octobre 2023.

Selon des sources dans cette zone, ces habitants se déplacent vers Kirima et Kibirizi dans le groupement voisin de Mutanda.

A Kirima, ces habitants de Kishishe et Bambo-Centre sont accueillis dans des familles d’accueil pour les uns et dans des lieux de cultes ou les salles de classe. Nombreux craignent un nouveau massacre dans leurs villages comme c’était le cas en novembre 2022.

« Hier, les habitants ont quitté Kishishe, Bambo, Bugina, Kirumba/Bambo et d’autres Kahumiro. Ils se sont déplacés jusqu’à Kirima et d’autres sont allés jusqu’à Kibirizi. A présent, les uns sont dans des familles d’accueil, d’autres à l’Eglise catholique, dans des écoles, à l’Eglise CEPAC, à l’Eglise CEBECE, et d’autres encore ont construit leurs cases près d’une plantation où il y avait un campement des soldats d’Anaconda. A leur arrivée, il n’y avait plus assez d’espace. Ils ont alors construit des abris provisoires là-bas. Ils ont des inquiétudes. Certains rentrent à Kishishe pour chercher des vivres. Ces inquiétudes sont liées au fait qu’il y avait des morts par le passé. Et alors ils se disent que si jamais ces gens nous trouvaient encore ici, il y aurait davantage de morts. A cause des Wazalendo, alors tous les jeunes risquent d’être tués », a témoigné à RADIOMOTO.NET un habitant de Kirima.

Depuis début octobre dernier, d’intenses combats sont rapportés dans plusieurs entités des territoires de Rutshuru voire Masisi. Des groupes d’autodéfense ont lancé des offensifs contre les rebelles du M23, déjà présentés comme un groupe « terroriste » par le gouvernement congolais.

Glodi Mirembe    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.