Butembo : l’étudiant Paluku Sédar fait ‘‘une grande distinction’’ et avoue que ‘‘la formation à l’UAC est prometteuse’’

L’Université de l’assomption au Congo (UAC) a beaucoup de perspectives pour l’avenir et détient une formation solide (voire prometteuse : ndlr). Il s’agit d’un témoigne de Paluku Mutsotsya Sédar, l’un des heureux lauréats de cette université pour l’année académique 2022-2023, qui s’en est sorti avec « une grande distinction ».

RADIOMOTO.NET l’a abordé après les cérémonies de collation des grades académiques au sein de cette Université, le lundi 30 octobre 2023.

Avec une mention de « grande distinction », ce spécialiste en conception de systèmes informatiques apprécie la formation qu’il a acquise et appelle les nouveaux diplômés à venir prendre inscription à l’UAC.

« La formation à l’Université de l’assomption au Congo est prometteuse en ce sens qu’elle essaye de maintenir l’ordre dans la discipline intellectuelle. Aussi, elle essaye d’encadrer les étudiants jusqu’à leur niveau d’excellence. C’est ce niveau-là que je reconnais de l’UAC qui, tant soit peu, cherche du jour le jour, les enseignants qualifiés pour dispenser les matières selon les divers domaines », a-t-il avoué.

L’Université de l’assomption au Congo organise 5 facultés. Il s’agit de la faculté de lettres et sciences humaines, la faculté des Sciences économiques et de gestion, la faculté de Psychologie et de l’éducation, la faculté de Sciences appliquées « polytechniques » et la faculté des Sciences de développement. L’UAC a produit sa première promotion en polytechnique cette année.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.