Beni : le SYECO sollicite les enseignants d’Oicha pour reprendre les cours le lundi prochain

Les enseignants de la ville de Beni sollicitent leurs camarades d’Oicha de reprendre les cours lundi prochain. Cette sollicitation a été formulée, le jeudi 02 novembre 2023. C’était lors d’une visite de compassion de ces enseignants de la ville Beni aux familles des enseignants tués lors de derniers massacres à Oicha.

Christophe Kambale Kanyambwe, secrétaire permanant du SYECO en ville de Beni, affirme comprendre la réaction de ses camarades. Il croit que conditionner la reprise de cours par les résultats des enquêtes sur ces massacres risque de préjudicier les enfants.

Christophe Kanyambwe demande aux enseignants de croire les autorités qui ont promis des enquêtes. Il dit compter sur la bonne volonté des éducateurs.

« Nous venons d’apprendre de notre camarade d’Oicha, qu’ils ont été en réunion avec les autorités d’Oicha ; l’AT qui a promis une sécurisation totale. Nous disons que notre contribution est de demander aux enseignants, lorsqu’ils seront en évaluation le dimanche, de nous emboiter le pas à Beni comme nous avons fait de même, de rentrer à l’école le lundi et d’attendre les enquêtes qui vont se poursuivre », a-t-il conscientisé.   

Ce syndicaliste met en garde toutes les autorités qui essaient d’intimider les enseignants. Pour lui, des agissements entrant dans optique d’éventuelles sanctions contre les enseignants syndicalistes peuvent envenimer la situation.

C’est depuis le 24 octobre dernier que les enseignants d’Oicha décidèrent de cesser les cours. Ils exigeaient des enquêtes sur ces massacres de la soirée du lundi 23 octobre au quartier Masosi. Au cours de cette attaque, trois enseignants ont péri avec certains écoliers.

L’administrateur militaire du territoire de Beni a rassuré les enseignants quant aux enquêtes qui seront faites. Mais les enseignants ne veulent pas reprendre les cours  sans l’issue de ces enquêtes. Ils devront se réunir dimanche prochain pour évaluation.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.