Rutshuru : un afflux de déplacés de guerre crée une panique à Kibirizi

Une nouvelle panique a été observée depuis le matin de ce mardi 14 novembre 2023 à Kibirizi et ses environs dans la chefferie de Bwito en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Des sources sur place renseignent que la psychose a été dite à l’arrivée massive de déplacés de guerre en provenance des villages de Kirima et Kibingu, y compris les agriculteurs exerçant les travaux champêtres dans la zone de Kahumiro, à une dizaine des kilomètres de Kibirizi sur l’axe Kibirizi-Kishishe.

Ils  craignent, selon nos sources, des combats entre les groupes des Wazalendo et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) contre le M23.

Le matin de ce mardi, certains habitants ont évacué quelques biens de valeur de leurs ménages pendant que les activités scolaires, socio-économiques et champêtres sont restées paralysées.

« L’arrivée massive à Kibirizi de déplacés de guerre qui viennent de Kirima n’a pas permis à ce que les activités puissent se dérouler. Jusqu’à 11h20, la situation était toujours la même. La population essaie d’évacuer quelques biens de valeurs, y compris les enfants de bas âge », a confié à RADIOMOTO.NET un habitant de la place.

Il sied de signaler par ailleurs que les affrontements entre les M23 et les groupes armés d’autodéfense se sont poursuivis ce mardi, après avoir, à nouveau, été lancés le matin du lundi aux alentours de l’agglomération de Kishishe dans le groupement Bambo. Des sources locales parlent d’un mort et deux blessés du côté de la population civile.

Dieumerci Mumbere, occasionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.