Goma : des enfants vulnérables appelés à étudier gratuitement à l’Université des Martyrs du Congo

C’est une bonne nouvelle pour les enfants des déplacés, les orphelins victimes des guerres, les enfants des militaires et des policiers soucieux de fréquenter les études supérieures. Ils vont désormais étudier gratuitement au sein de l’Université des Martyrs du Congo (UNIM) opérationnelle à Goma.

Les portes de cette université s’ouvrent à partir de cette année académique 2023-2024. C’est l’assistant Vianney Mutulirano, chargé des inscriptions à Butembo-Lubero qui l’a dit à RADIOMOTO.NET, ce mercredi 22 novembre 2023.

« Nous avons reçu la mission de sensibiliser toute la communauté de Lubero et de la ville de Butembo autour de l’Université des Martyrs du Congo. Il s’agit d’un établissement d’enseignement supérieur désormais opérationnel à Goma, pour recevoir les enfants des déplacés de guerre, les enfants orphelins de guerre, les enfants des militaires et des policiers. Ces gens vont étudier gratuitement au sein de l’Université des Martyrs du Congo. Depuis la semaine passée, nous sommes en train d’identifier ceux qui vont aller étudier dans cet établissement supérieur », a-t-il déclaré.

Cet enseignant demande aux parents de saisir cette opportunité offerte par l’État congolais. Selon lui, la seule condition est d’avoir une famille d’accueil pour le candidat.

« Nous demandons aux parents, particulièrement aux déplacés qui vivent à Butembo ou dans le territoire de Lubero de capitaliser cette occasion. A mon avis, c’est une grande première pour notre pays. L’Etat congolais a pensé aux enfants de ceux qui servent sous le drapeau, aux orphelins et aux déplacés. Et comme les cours ont déjà commencé, nous avons deux semaines. La seule condition est d’avoir une famille d’accueil à Goma, en attendant la construction du campus Félix-Antoine Tshisekedi », a-t-il précisé.

L’Université des Martyrs du Congo est une initiative des ministères de la Défense et de l’Intérieur dans le but de promouvoir le mariage civilo-militaire.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.