Carence de duplicatas dans 2 chefferies à Mambasa (Ituri) : des habitants face à un risque à ne pas voter

A quelques jours des élections générales en République démocratique du Congo, plusieurs habitants de la chefferie des Babila-Babombi et ceux de Babila-Bakwanza en territoire de Mambasa en province de l’Ituri risquent de ne pas voter leurs représentants par manque de duplicatas. Ce sont surtout ceux qui ont perdu leurs cartes d’électeur ou ceux qui ont vu les écrits s’effacer.

En effet, ils sont nombreux, les habitants des plusieurs villages situés sur la RN44 de Makeke-Mayuano qui n’ont toujours pas leurs duplicatas des cartes d’électeur. Ils sont confrontés à la distance qui les sépare de la cité de Mambasa, Chef-lieu dudit territoire, qui est le point de livraisons de ce document par la CENI.

Pour l’avoir, il faut parcourir plusieurs centaines de kilomètres. Parmi les personnes ayant perdues leurs cartes figurent les pygmées qui ne savent plus comment ils vont participer aux scrutins du 20 décembre prochain.

Ce mardi 12 décembre 2023, un représentant de cette communauté autochtone qui s’est confié à RADIOMOTO.NET, a plaidé pour que la CENI voie dans quelle circonstance elle peut aider ces compatriotes avant les élections.

« Nous sommes des pygmées des groupements Bangole et Bakaiku. Nous demandons à la CENI de nous amener une machine ici parce que nous avons déjà perdu nos cartes d’électeur. C’est une situation générale dans tous les camps de pygmées. Et nous ne savons pas comment nous allons voter », a-t-il exhorté.

L’inquiétude des habitants est partagée par Kasereka Lukando Élise, un notable de la région, qui estime que la CENI devrait disponibiliser les machines dans les grandes agglomérations comme Makeke, Makumo et Biakato.

« Il y a encore un problème pour la livraison des duplicatas. Les responsables de la CENI ne pouvaient pas placer le point de livraison seulement à Mambasa-Centre. Ils devaient placer une machine à Mambasa, l’autre à Biakato, une autre encore à Bela ou Makumo afin que les habitants ne parcourent de longues distances pour se procurer du duplicata. Que les responsables de la CENI tiennent compte de cette demande de la population afin que cette dernière participe aisément aux scrutins prochains », a-t-il plaidé.     

Il convient de noter par ailleurs que dans plusieurs entités d’autres territoires les machines de livraison de duplicatas ont été placées dans plusieurs agglomérations éloignées du bureau de l’antenne.

Sabuni Aristote

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.