Beni : un jeune garçon torturé par un militaire à Mangina

Des soldats se tiennent dans un camp de campagne des FARDC à Paida, près de Beni, dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, le 7 décembre 2018.

Un garçon du nom d’Israël âgé de 18 ans aurait été tabassé par un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) en commune de Mangina, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), la soirée de jeudi 14 décembre 2023. Le fait s’est passé autour de 20 heures locales non loin de l’église CECA 20 Francophone de Masimbembe au quartier Kasithu.

Le jeune homme venait de chez sa grand-mère avec un colis qu’il devait remettre à son père. Il s’est retrouvé à face d’un homme armé qui serait un militaire congolais. Ce dernier a frappé le pauvre garçon et a ravi son téléphone avant de se volatiliser dans la nature, reporte Muongozi Kakule Vunyatsi, président de la société civile de la commune de Mangina.

Sa crainte s’est de voir des tels actes empiétés sur le mariage civilo-militaire dans la région.

« Nous sommes en train de déplorer la situation qui s’est produite hier et nous sommes en train de demander aux autorités civilo-militaires de s’y impliquer pour que ce militaire soit déniché et qu’il réponde de ses actes. C’est aussi ici que nous insistons auprès des autorités militaires à veiller sur le moral de leurs éléments afin que pareil dégât ne puisse plus s’enregistrer, car cela pourra jouer négativement sur le mariage civilo-militaire », a-t-il prévenu.  

La victime a été dépêchée dans une structure sanitaire pour des soins appropriés. Contacté, les responsables de l’armée et les autorités civiles en commune de Mangina disent s’impliquer pour aboutir aux bons résultats des enquêtes amorcées.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.