Lubero : à Masumo, des habitants dénoncent des tracasseries de la part des miliciens

Les habitants de Masumo, à l’ouest de Kimbulu dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu), dénoncent des tracasseries et arrestations arbitraires dont ils sont victimes de la part des présumés miliciens Maï-Maï actifs dans la région. Ils l’ont fait savoir lors une marche de mécontentement organisée la mi-journée de jeudi 14 décembre 2023, de Masumo jusqu’au Chef-lieu du territoire de Lubero.

Ces habitants ont parcouru plus de 80 kilomètres en aller et retour pour rencontrer l’administrateur militaire du territoire de Lubero, et lui faire part de leurs inquiétudes.

Dans leur déclaration, ils accusent les éléments du groupe Maï-Maï Front de patriotes pour la paix, armée du peuple (FPP/AP) de Kabido des graves violations de droits de l’homme.

Ces miliciens débordent surtout lors du recouvrement forcé de leur taxe communément appelée « jeton ».

Accueillant ces compatriotes, l’administrateur militaire du territoire de Lubero, le colonel Kiwewa Mitela Alain, les a rassuré et a demandé  aux Maï-Maï incriminé de se comporter comme des vrais « Wazalendo » en adhérant au processus de paix.

“D’abord je demande aux éléments de FPP, particulièrement à leur leader, d’adhérer à l’appel du Chef de l’Etat. A Butembo, le président a dit que tous les wazalendo sont tous des patriotes. Et un patriote c’est quelqu’un qui doit respecter la lumière. C’est dire que nous devons parler le même langage : la paix”, a-t-il conscientisé.

L’autorité territoriale promet, tout de même, de parler avec le chef du groupe FPP/AP pour trouver une solution à ce problème.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.