Butembo : le début des travaux de démolition de l’église catholique de Bulema effectif ce mardi  

Les travaux de démolition de l’église de la paroisse Saint Kizito de Bulema en diocèse de Butembo-Beni ont bel et bien commencé ce mardi 9 janvier 2024. Déjà la matinée, on voyait une église presque vide car tout a été débarrassé pour faciliter les travaux. Le reporter de RADIOMOTO.NET a vécu cette ambiance.

Récit

On est autour de midi. L’ambiance est caractérisée par l’activité des charpentiers qui arrachent les tôles, la présence des certains fidèles chrétiens venus s’imprégner de la réalité sur la démolition ainsi que l’étonnement des passants qui n’étaient pas informés sur cette activité. Mais pour l’abbé Mwangaza Lucien, ingénieur-architecte qui supervise ces travaux, jusque présent ce sont les fidèles volontaires qui sont sur place pour travailler avec les quelques ouvriers déjà disponibles.

Selon lui, les briques de l’ancienne église seront récupérées et réutilisées  lors de la construction de la nouvelle bâtisse.

“Je suis venu pour le lancement de la démolition des travaux qui existent, et puis de construction d’une nouvelle église. Concernant le recrutement, la politique a été telle que ceux qui produisent l’argent puissent en bénéficier. Par conséquent, notre main d’œuvre ce sont les fidèles. Nous avons la chance d’avoir parmi nous des maçons, des ferrailleurs… Nous avons fait de notre mieux pour les sélectionnés, Comme ça eux-mêmes sont la main d’œuvre pour leur église”, a-t-il rassuré.

Du coté des fidèles, on est prêt pour accompagner l’équipe d’ouvriers qui sera engagée. Le président du conseil paroissial, Mbusa Emmanuel, affirme que tous les fidèles attendaient le début de ces travaux.

“C’est depuis bientôt 3 ans que nous nous mettons pour ce projet. C’est aujourd’hui le début des travaux. Les chrétiens ont bien reçu ce projet”, a-t-il rassuré.

L’ingénieur superviseur indique que la démolition se fera avec beaucoup de précautions, car tous les matériaux seront réutilisés. Ce qui pourra prendre un peu de temps.

Dany Mweusi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.