Beni : la société civile salue la mesure de couvre-feu instaurée à Kabasha

La société civile de Kabasha soutient à 100% la patrouille nocturne dans cette partie du territoire de Beni (Nord-Kivu). Il s’agit d’une mesure prise par le conseil local de sécurité.

Son président, Muhindo Matofali Jackson, souhaite que les forces de sécurité soient renforcées par les militaires de l’armée ougandaise (UPDF) présents dans la contrée depuis une semaine et demi, pour espérer des bons résultats dans la lutte contre les cas de cambriolage de maisons de commerces et de maisons d’habitation. Un phénomène qui s’est installé dans cette agglomération depuis un temps.

« Que les FARDC et le UPDF patrouillent partout. Les bandits sont devenus nombreux dans notre contrée. Ils cambriolent des maisons de commerce et celles d’habitation », a-t-il fait savoir mardi.

Muhindo Matofali Jackson conseille à la population que l’armée n’est pas une instance appropriée pour se rendre justice en cas de contentieux. Il oriente ses pairs vers les chefs locaux et la Police Nationale Congolaise.

Au cours d’une réunion de sécurité élargie tenue au bureau du chef des villages Kabasha Kasebere samedi 6 Janvier dernier, le commandant à place des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été instruit d’arranger ses hommes pour la poursuite de la patrouille sur l’ensemble de Kabasha.

Barackaste Mukohe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.