Butembo : le Parlement d’enfants déplore l’inapplicabilité de la loi sur la protection de l’enfant

Joël Ngunza, président du Parlement d’enfants Butembo-Lubero. Ph. Esther Vwiravwahali/11 janvier 2024

Le Parlement d’enfants Butembo-Lubero déplore la non mise en pratique de la loi No 09/001 du 10 janvier 2001 portant protection de l’enfant. Le président du PARDE a exprimé cette désolation ce jeudi 11 janvier 2024 en marge de la quinzième année depuis la promulgation de cette loi.

Joël Ngunza a indiqué que malgré la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation dite « haki na Mapashwa ya mtoto kwa amani », plus de 70% de la population de Butembo-Lubero ignorent encore cette loi.

« En terme d’applicabilité de cette loi, on peut que ça n’atteint même pas 30% », s’est-il désolé.

Parmi les actes allant à l’encontre de la loi portant protection de l’enfant, Joël Ngunza cite la persistance de l’insécurité dans l’Est de la RDC en général et dans la zone Butembo-Lubero en particulier.

« La situation actuelle de notre pays est celle de la guerre. Cette loi est claire et stipule que chaque enfant a droit à la vie. Et c’est un droit inaliénable », a-t-il rappelé.

Le président du Parlement d’enfants Butembo-Lubero appelle les autorités à tous les niveaux, les parents et toutes les personnes concernées par la protection de l’enfant à prendre leurs responsabilités en mains.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.