RDC: reprise timide des activités scolaires à Mangina et Makeke

Les activités scolaires ont timidement repris dans certaines écoles de la commune de Mangina en territoire de Beni et du village voisin de Makeke en territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, ce lundi 15 janvier 2024.

Si dans les écoles de Mangina, seuls les chefs d’établissement et enseignants sont présents à l’école, dans celles de Makeke, un faible effectif des apprenants est constaté.

Vers 9 heures, les chefs d’établissement scolaires ont renvoyé les enfants tout en les appelant d’aller sensibiliser les autres pour la reprise effective des cours jeudi 18 janvier après les jours du mardi 16 et mercredi 17 janvier 2024, des journées fériées dans le calendrier scolaire.

Les activités scolaires peinent à reprendre dans ces entités après les altercations vécues à Mangina les semaines dernières entre certains jeunes identifiés comme les Wazalendo et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Des agitations ayant occasionné la mort de sept civils et de trois militaires, selon le bilan livré par les autorités compétentes. À Mangina tout comme à Makeke, les activités socio-économiques, elles, tournent à la normale.

Les portes des boutiques, pharmacies, restaurants et autres maisons de commerce sont ouvertes. Par contre, les activités champêtres demeurent paralysées dans la partie Nord de la commune de Mangina notamment dans les groupements Mambembe et Bangole en chefferie des Babila-Babombi dans le territoire de Mambasa.

Ce lundi matin, les habitants qui voulaient se rendre dans leurs champs vers Kasopo, Makusa, Ngoghu, ont été sommés de rebrousser chemin par les militaires FARDC.

Selon certaines sources, cela se justifierait par l’instabilité sécuritaire dans les groupements Mambembe et Bangole avec l’incursion des présumés ADF la soirée du dimanche 14 janvier dans un quartier périphérique de Biakato chef-lieu de la chefferie des Babila-Babombi.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.