Butembo : plusieurs enfants privés de l’éducation scolaire suite à l’insécurité dans l’Est (Parlement d’enfants)

Une illustration des écoliers déplacés de guerre qui ont reçu des fournitures scolaires de la part du Parlement d'enfants de Butembo-Lubero, ce mercredi 12 octobre 2022. Ph. Evariste Kasereka

Malgré la gratuité de l’éducation, plusieurs enfants ne vont pas à l’école à cause de l’insécurité. Cette alerte est du parlement d’enfants Butembo-Lubero. Joël Ngunza, président du PARDE, l’a dit en marge de la journée internationale de l’éducation qui se célèbre chaque 24 janvier de l’année.

Pour lui, dans plusieurs villages de l’Est de la République démocratique du Congo, les enfants ont fui la guerre avec leurs familles. Dans leurs milieux de refuge, ces enfants aident leurs parents à nourrir leurs familles, plutôt que d’aller à l’école.

« Quand il y a des guerres, plusieurs populations se déplacent. Et les déplacements de cette population fait à ce que plusieurs populations ne se rendent pas à l’école », a-t-il regretté.

Ainsi, Joël Ngunza appelle les autorités à restaurer la paix dans l’Est de la RDC et surtout dans les régions de Beni-Lubero.

« Chères autorités, veuillez tout faire pour que la guerre se termine », a-t-il plaidé.

Notons que les Nations-Unies considèrent l’éducation comme un droit humain, un bien public et une responsabilité collective. En 2018, l’Assemblée générale a fait passer une résolution faisant du 24 janvier la journée internationale de l’éducation pour célébrer son rôle crucial au service de la paix et du développement.

Esther Vwiravwahali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.