À Goma, la société civile salue la mesure qui vise à enregistrer les nouveaux visiteurs

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu a instruit, le vendredi 02 janvier 2024, les chefs de base de la ville de Goma, l’enregistrement de nouveaux visiteurs. Cette mesure déjà en vigueur est saluée par la société civile de cette ville.

Dans sa sortie médiatique ce samedi 3 février 2024, Mario Ngavo, son président, rapporte que cette mesure va permettre à la ville de Goma de lutter contre l’insécurité qui y bat son plein.

Il craint que cette mesure ne soit pas bien exécutée suite au manque de moyen par les chefs de base. Mario Ngavo invite ainsi le gouvernement provincial à accompagner cette mesure d’un fond pouvant aider les chefs de cellules, d’avenus et de dix maisons à bien enregistrés les nouveaux venus.

“Cette mesure est l’une de celles qui peuvent ramener la sécurité dans la ville de Goma. Néanmoins il y a un regret de la part de la population. C’est que le même gouvernement ne donne pas les moyens aux chefs des quartiers, aux chefs d’avenues pour enregistrer ces personnes. Comme vous le savez, Goma est devenue trop surpeuplée, avec beaucoup des mouvements de déplacés; des travailleurs qui vivent au Rwanda; d’autres encore qui doivent quitter les territoires où il y a des combats”, a-t-il démontré.

Il convient de noter par ailleurs que cette décision est sortie d’un cadre d’échanges entre les chefs de base de la ville de Goma et le gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Glodi Mirembe  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.