Rutshuru : la société civile contre l’organisation des élections dans des entités sous occupation du M23

Territoire de Rutshuru au Nord-Kivu en République Démocratique du Congo

La société civile du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) se dit ne pas comprendre la nouvelle publication du calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) portant sur l’organisation des élections dans cette partie de la province.

Dans un entretien avec RADIOMOTO.NET ce vendredi 2 janvier 2024, son président déplore le fait que cette annonce intervient au moment où plusieurs entités du petit Nord-Kivu restent sous l’emprise des rebelles du M23.

Jean-Claude Bambaze rapporte que c’est une façon pour la Commission électorale nationale indépendante de distraire les habitants de ces entités vu que la plupart d’entre eux sont encore dans leurs entités de déplacement.

Cependant, la société civile de Rutshuru pense qu’il est impérieux que les autorités pacifient les entités sous emprises des terroristes du M23, avant d’entreprendre le processus électoral dans cette partie de la province.

« Nous avons reçu l’information de la CENI avec beaucoup d’étonnement, parce qu’on ne sait pas sur quel fait la CENI vient de se permettre de publier un calendrier des élections dans le territoire de Rutshuru, alors qu’il est encore sous occupation du M23/RDF/UPDF. On ne sait pas sur base de quels signaux, ils peuvent faire le processus dans ces entités-là », s’est-il interrogé.

Il sied de signaler que les territoires de Rusthuru et Masisi ont raté les élections du 20 décembre 2023, suite à l’insécurité qui s’y observe. Loin de là, c’est le territoire de Kwamouth qui était écarté de ces élections suite également à l’insécurité.

Glodi Mirembe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.