L’Eglise Universelle entame la période de Carême ce mercredi de cendres

L’Eglise Universelle entame la période de Carême, ce mercredi 14 février 2024, pour l’année liturgique B. C’est un moment fort de 40 jours au cours duquel l’Eglise invite les fidèles catholiques à jeûner, partager et se convertir en vue de bien revivre la Passion du Seigneur. Mais avant le début de cette période, existe un mardi dit « mardi gras ».

Ce jour consiste, selon le Nouveau Théo, au jour qui précède le jour de l’imposition des Cendres. Pendant le mardi gras, au temps où l’abstinence du Carême était devenue sévère, on y mangeait tout ce qui serait interdit à partir du lendemain.

Le mardi gras est aussi un jour qui prépare à « l’abstention de viande », une abstention qui signifie se priver de sa richesse, du moins de la consommation de la viande rouge, signe de noblesse, afin de donner une partie à l’autre, son semblable, qui en a besoin.

En fait, l’Encyclopédie catholique pour tous, notre source, raconte que le Mardi gras vient d’une pratique religieuse peu chrétienne, qui consistait à s’amuser et à manger gras avant le Carême, période de 40 jours de jeûne et d’abstinence précédent Pâques.

C’est alors une occasion d’un défoulement collectif anticipant l’inauguration du Carême, période de consommation maigre.

Notons que le début de ce Carême de cette année liturgique coïncide avec la célébration de la Saint Valentin 2024, une fête ayant consacré le sacrement de Mariage, dans la Rome antique.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.