ITURI : des miliciens emportent plus de 30000 $ et pillent plusieurs téléphones à Teturi

30 mille dollars américains, 5 million 6 cents mille francs congolais, plusieurs téléphones portables emportés et un militaire blessé balle. C’est le bilan d’une dernière attaque rebelle sur le camp d’exploitation d’or des expatriés Chinois sur la rivière ITURI. Le fait remonte à samedi 08 juin 2019.

Les assaillants ont tiré plusieurs balles en l’air alors qu’ils opéraient dans ce site minier du village de Teturi. C’est à plus ou moins 45 kilomètres au Sud-est de Mambasa-centre. Les opérateurs économiques chinois œuvrant dans ce centre d’exploitation d’or ont tous pris fuite. Cette nouvelle, livrée par la société civile locale, est confirmée par Idris KOMA KUKODILA, administrateur de territoire de Mambasa.

 « Je confirme cette mauvaise nouvelle. Il y avait des tirs qui retentissaient autour du site où il y a des opérateurs chinois qui travaillent avec les congolais. Heureusement, il y a eu l’intervention des FARDC. Les assaillants ont alors pris fuite. Mais dès le départ c’était compliqué. Dieu aidant, on n’a pas perdu d’être humain. Seulement un militaire de garde a été blessé, des pertes d’argents ont été enregistrées. C’était une dizaine d’assaillants habillés en civile. Ils avaient 7 armes. Ils portaient des bandelettes sur leurs têtes. C’est déplorable. MAMBASA qui a été une oasis de paix, devient aujourd’hui bouillant à cause des attaques. Nous devons faire un mariage sincère entre population et service de sécurité pour déboulonner les semeurs de troubles », a lancé Idris KOMA KUKODILA.

Notons que c’est la deuxième attaque armée qui a ciblé le camp des expatriés chinois exploitant de l’or et autres matières précieuses aux abords de la rivière ITURI.

Le mois dernier, deux chinois et un congolais avaient été tués dans la carrière minière de BIONDO où une quantité importante d’or, plus de 30 mille dollars américains avaient été emporté par des miliciens. Ces assaillants avaient également incendié deux véhicules 4/4 et vandalisé le campement des travailleurs dans ce camp de BIONDO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *