Arrestations récurrentes des congolais sur les eaux du lac Édouard : l’économie des familles victimes affectée

Les arrestations récurrentes des pêcheurs congolais et leurs pirogues sur les eaux de lac Édouard par la marine Ougandaise inquiètent le secrétaire administratif et chef intérimaire de la chefferie des Bashu en territoire de Beni. Selon PALUKU SIKUMBILI NZUKI, cette situation handicape l’économie des victimes et de leurs familles.

SIKUMBILI NZUKI appelle à la responsabilité des Gouvernements de l’Ouganda et de la République Démocratique du Congo pour mettre fin à ces arrestations et pour la libération de ceux qui sont encore détenus. Il exprime sa totale désolation face à cette situation qui s’aggrave de plus à plus.

« C’est depuis un certain moment que nos pêcheurs sont toujours arrêtés en Ouganda alors que ça ne devrait pas se faire ainsi étant donné que nous partageons les mêmes limites avec l’Ouganda et surtout sur le lac. Alors, vous comprenez que quand nos pêcheurs sont arrêtés là, c’est tout le monde qui souffre, surtout qu’il y en a qui sont condamnés et d’autres qui peuvent être relâchés après payement d’une rançon importante… », s’est-il désolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *