Beni : reprise normale des activités socio-économiques

Reprise des activités socio-économiques en ville de Beni, depuis lundi 10 juin 2019. Ce, après une semaine de turbulences ayant fait suite aux massacres des civiles en ville de Beni. L’autorité urbaine a salué l’accalmie qui a caractérisé la journée de lundi 10 juin 2019. Elle souhaite voir les FARDC fournir des efforts pour l’éradication des groupes armés à Beni-ville et dans ses environs.

Les activités socio-économiques ont repris une allure normale. Elèves, motards, commerçants, agents et fonctionnaires de l’Etat ont été actifs. Une vie qui reprend après une semaine de crise caractérisée par une série de grèves et des marches pour condamner les récents massacres des civils au quartier Rwangoma et Butanuka à BEU.

L’autorité urbaine se réjouit que ces manifestations se soient passées sans casse comparativement aux années passées. Bakwanamaha MODESTE souhaite que les FARDC accélèrent les rapprochements en cours pour amener les rebelles à quitter les greniers de la ville.

« Nous voulons que les opérations militaires soient diligentées rapidement et que les mai-mai favorables à la reddition reviennent à la maison pour que nous nous rassurions qu’au moins la partie occupée par les mai-mai est accessible à la population. On peut aller à Kalau librement puisque les mai-mai auront quitté cette zone là », a sensibilisé le maire à l’intérim.

Pour rappel, tout le groupement Buliki en secteur Rwenzori territoire de Beni et une grande partie de la commune Beu à Beni sont contrôlés par des groupes armés négatifs qui rendent cette zone inaccessible pour les paysans cultivateurs et les humanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *