Nord-Kivu : L’ICCN et la COOPEVI signent un accord sur la gestion des pêcheries du Lac Edouard

L’institut Congolais pour la Conservation de la nature, ICCN, a signé un accord avec la Coopérative des pêcheurs de Virunga, COOPEVI, lundi 24 juin 2019. L’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu annoncée comme troisième invitée à signer le document a boudé d’y apposer sa signature. Cet accord est une convention sur la gestion de la pêche et des pêcheries du Lac Edouard.

Il intervient quarante ans après le tout premier accord sur le même sujet et prévoit des obligations à respecter pour chacune des parties : la pratique et l’organisation de la pêche, les prérogatives régaliennes ainsi que la conservation des écosystèmes du Parc National des Virunga, explique le représentant du Directeur de l’ICCN à la signature de l’Accord.

« Une pêche moderne, une pêche modernisée et une pêche capable de porter les résultats. Et le directeur l’a dit, on va également stabiliser la conservation des produits afin qu’ils puissent nourrir, si pas la province, ou les provinces de l’Est, même jusqu’à Kinshasa. Et vous pouvez vous rassurer des déballeurs, des financiers et des investisseurs qui sont déjà identifiés pour trouver les possibilités d’avoir des filets à des émailles correctes et identifier correctement les vraies frayeurs », a-t-il précisé.

Grogne des députés provinciaux

L’ignorance au préalable du contenu de cette convention a été à la base de la contestation de sa signature par l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu. Cet organe délibérant l’a fait savoir au travers d’une motion initiée par le vice président de l’Assemblée Provinciale, Maitre Jean-Paul LUMBULUMBU.

« Il est aberrant, à mon avis, qu’on puisse inviter l’assemblée provinciale à venir participer à la signature d’une convention dont les députés ignorent le contenu. Sur ce plan là d’abord, la COOPEVI devrait se reprocher, l’ICCN devrait se reprocher d’inviter les honorables députés à cautionner une convention dont les députés ne maitrisent pas le contenu », a précisé Maitre Jean-Paul LUMBULUMBU.

D’ailleurs le vote d’une résolution suspendant la signature de la convention entre COOPEVI et ICCN a intéressé les élus du Nord-Kivu au cours la plénière de ce jeudi. Mais le résultat y afférent n’est pas encore rendu public.

En outre, au cours de cette plénière, les députés du Nord-Kivu réfléchissent sur les modalités d’adoption ad hoc de certains actes administratifs posés par les deux chefs des institutions provinciales nommant le recrutement de certains agents, avec comme grande recommandation l’annulation de ces actes parce que irréguliers et inopportuns, selon les députés provinciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *