Butembo-Beni : 18 nouveaux diacres et 7 prêtres ordonnés au service de l’Eglise

Ordination des 18 diacres et 7 prêtres ce jeudi 4 juillet en l’église paroissiale de KITATUMBA en ville de Butembo. Les heureux du jour viennent de différentes congrégations dont les diocésains de Butembo-Beni.

L’Evêque du diocèse de Butembo Beni a présidée la messe. Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech était entouré d’une centaine de prêtres et de deux diacres.

Les chrétiens de différentes paroisses du diocèse de Butembo-Beni ont pris part à cette eucharistie. Au cours de l’homélie, Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech a rappelé à tous les heureux du jour que tout ministère en l’église est avant tout est un service. S’adressant aux diacres, l’Evêque leur a demandé de servir avant tout les autres par amour. Puis, l’ordinaire du lieu les a  conseillés de se concentrer sur leur mission de servir le peuple de Dieu et non de chercher les gloires de ce monde.

« A l’exemple du christ, les diacres sont appelés à aider à témoigner de l’amour de Dieu qui est infini. Le ministère de diacre c’est de travailler pour les autres dans la joie et l’amour en accomplissant la volonté de Dieu de tout cœur. Sachez qu’il n’y a pas de bon serviteur pour deux maitres à la fois. Souvenez vous que la recherche des titres honorifiques et la richesse sont des signes de travailler pour des faux dieux. Soyez bien enracinez dans la foi », a prêché Monseigneur SIKULI.

Aux prêtres, Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech avertit que leurs homélies ne doivent pas chercher seulement à instruire intellectuellement les chrétiens mais surtout renforcer leur vie spirituelle. Il a aussi ajouté qu’ils doivent soigner leur comportement afin d’être des modèles de tous les chrétiens.

S’adressant enfin aux fidèles chrétiens, Monseigneur SIKULI PALUKU Melchisédech leur a demandé d’être des hommes et des femmes qui cherchent toujours les solutions aux problèmes. A tous, de travailler pour la paix dans les zones comme celle de Beni et pour l’éradication de la Maladie à Virus Ebola;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *