Lubero : les habitants de Njiapanda-Manguredjipa sensibilisés sur la nécessité d’avoir les documents parcellaires

Crispin Hangi Clerc, Attaché à l’administration budgétaire de la chefferie de Baswagha, sensibilise sur la nécessité d’avoir les documents parcellaires. Il conduit une délégation qui est actuellement à l’Ouest du territoire de Lubero pour cette cause. Les premiers bénéficiaires de la sensibilisation ont été les habitants de Njiapanda-Manguredjipa.

Hangi Clerc, accompagné du comptable assistant de la chefferie, a expliqué que le séjour à Njiapanda rendre dans le cadre de sensibiliser la population sur les obligations étatiques. Il appelle les habitants de Njiapanda à obtenir chacun la fiche d’occupation parcellaire au moyen de 18 150 Francs Congolais et la taxe parcellaire à 2,5% de la valeur de l’acte de vente de la parcelle, selon le budget de la chefferie pour l’exercice 2019.

Ces documents sont à obtenir au bureau de l’État civil situé au Quartier Ngazimoja, a-t-il adressé.

En preuve de contraire, l’État se prend en propriétaire du sol et sous-sol catégoriquement. Avoir ces taxes permet à la chefferie de poser des actes de développement d’ordre public dans toutes ses régions. C’est comme une rétrocession de la part à l’État, a-t-il fait comprendre.

Angélus Kamabo, un acteur de développement local, reste pessimiste par rapport à ces démarches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *