Butembo : une situation invivable dans les entreprises exportant le café et le cacao

Les entreprises exportant le café et le cacao vivent sur le fil ces jours. La désolation a été exprimée ce mercredi 8 juillet 2020 par le Coordonnateur national de l’Associations des exportateurs du café, cacao et autres produits agricoles d’exportation de la RDC. Cette situation est consécutive au blocage non justifié de l’exportation du café et du cacao de la RDC.

La désolation a été exprimée ce mercredi après la tenue d’une Assemblée Générale de cette structure. Kambale Kwirathuwe Serge a tenu ces propos au cours d’une interview accordée à la presse locale.

Les membres de cette organisation ont mentionné que depuis la signature du contrat en avril 2020 par l’OCC et l’ONAPAC ex ONC, la vie est devenue invivable dans leurs entreprises. Des conséquences négatives sont à déplorer.

« Ce blocage entrainerait l’annulation des contrats de vente signés avec nos acheteurs. Il y a également une impossibilité d’achat des produits des planteurs. A plus de cela, il y a aussi l’impossibilité de notre contribution par le rapatriement des devises à l’importation. Il y aussi l’impossibilité de supporter les charges salariales car les entreprises n’auront plus à recevoir des devises venant de l’étranger. Et ce sont pourtant ces devises qui lui permettent non seulement de supporter les charges des taxes et impôts », a laissé entendre Kambale Kwirathuwe.

Les participants ont par ailleurs dénoncé la contrebande et la fraude organisée du café et cacao vers les pays voisins. Ils ont aussi déploré le manque de reconnaissance de l’agrément des transitaires par l’ONAPAC. Ce qui cause d’énormes pertes aux exportateurs du café et du cacao, conclut le coordonnateur Kambale Kwirathuwe Serge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *