Goma : des porteurs d’armes tirent sur quatre personnes à Ndosho

Quatre personnes sont mortes et deux autres ont été blessées la nuit de lundi 07 à ce mardi 8 septembre 2020 au quartier Ndosho, avenue Kasavubu en commune de Karisimbi. Parmi ces personnes figure un élément de la police commis à la garde d’un sous-ciat se trouvant non loin du drame.

Selon la société civile du quartier Ndosho qui livre la nouvelle, des hommes armés non identifiés ont fait incursion dans une boutique et ont tiré sur quatre personnes qui sont mortes sur place alors que deux autres ont été blessées avant d’emporter argent et autres biens de valeur.

C’est avec larmes aux yeux que nous sommes en train de fustiger la manière dont les bandits viennent d’assassiner quatre personnes sur l’avenue Kasavubu. C’était aux environs de 19 heures. Ils sont venus dans une boutique et ils ont tiré sur quatre personnes dont trois civils, un policier et blessé une autre qui a été dépêchée dans une structure sanitaire de la place pour les soins“, indique Claude Rugo, président de la société civile locale.

Cette information est aussi confirmée par le chef de quartier Ndosho. Madame Élisabeth Ayinkamiye parle elle de quatre morts au cours de cette fusillade.

La ville de Goma fait face une hémorragie insecuritaire actuellement. Samedi 05 septembre, une autre personne a trouvé la mort par balle aux heures vespérales à la station Hozana. Ce sont toujours les hommes porteurs d’armes non identifiés qui sont pointés du doigt.

Cette situation d’insécurité au chef-lieu du Nord-Kivu a déjà provoqué la colère de certains mouvements citoyens dont la LUCHA et RAIYA ANA SIMAMA qui réclament la démission du maire Timothée Muisa Kense pour, selon eux, “incompétence ” à mettre fin à ce fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.