Butembo : le REDHO liste plus de huit cas de violation des droits humains auxquels fait face la population au Grand Nord

L’Est de la RDC continue à connaître un grand nombre de violations des droits humains. La désolation est du Réseau pour les Droits de l’Homme, REDHO. A  du 72e  anniversaire de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, cette structure liste plus de huit cas de violation des droits humains auxquels font face la population du Grand Nord-Kivu.

Dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 10 décembre 2020 à l’occasion du 72e  anniversaire de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme, le REDHO appelle le gouvernement congolais à prendre la question des droits humains pour priorité des priorités.

Selon maître Muhindo Wasivinywa, cela passe par l’éradication de tous les groupes armés qui écument la région, le paiement du salaire des agents de l’Etat et la création de l’emploi pour combattre le chômage.

Relevons que l’Est de la RDC, surtout le Grand Nord-Kivu, est caractérisé par plusieurs cas de violation des droits humains dont :

  • Les massacres de la population,
  • Les arrestations arbitraires,
  • Les violences sexuelles,
  • Le non payement de salaire aux agents de différents services de l’Etat
  • Le non entretien des rues et avenues ainsi que les routes de desserte agricole
  • L’insalubrité publique en ville de Butembo,
  • L’agression de certains journalistes et maisons de presse,
  • Le non accessibilité à l’eau potable et électricité dans plusieurs milieux,
  • Le chômage qui entraine parfois l’adhésion aux milices…

 

 

Patient Akilimali

1 thought on “Butembo : le REDHO liste plus de huit cas de violation des droits humains auxquels fait face la population au Grand Nord

  1. La résolution de Ce problème nous coûte encore cher pas puisque nous n’avons aucune formule à suivre.
    “Celui qui n’a jamais eu la réalité de ce qu’il est penses qu’il n’est pas suptionée ailleurs.”

    Avant de s’enfronter dans des conflits tribals, il se rencontreret parler du pays en général .
    .pourquoi ce problème
    . pourquoi ça persiste
    .quel est son origine
    .quel est son apocalypse
    Lorsque ce même problème persistait à RUTSHURU :
    – Qui savait que ça peut être ainsi dans le grand nord du nord Kivu?
    – Qui connais où ça va retomber après béni et irumu?
    Les autorités, vous devez mettre au premier plan de vos occupations les intérêts generaux du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.