Patrouilles nocturnes à Butembo : des policiers pointés du doigt dans la tracasserie des habitants

Des habitants de Butembo dénoncent la tracasserie orchestrée par les agents de l’ordre lors du couvre-feu à partir de 21 heures. Une  mesure prise par le chef de l’état afin de lutter contre la deuxième vague de la Covid-19. La police contactée à ce sujet invite toute victime de telles tracasseries à aller se plaindre soit à l’Etat-major soit au Tribunal.

La RMBB a rencontré certains habitants mardi 26 janvier 2021, le lendemain du duel entre la RDC et le Niger dans le cadre du CHAN. Ces habitants regrettent l’extorsion de l’argent et téléphones dont se rendent coupables des policiers que d’assurer l’ordre.

« Le couvre-feu est entrain de bien se passer, mais la tracasserie est exagérée par les agents de l’ordre. Les autorités devraient nous aider à faire respecter cet ordre qui était lancé par le président de la République », témoigne ce jeune homme.

Contacté par Radio Moto Butembo-Beni, le commandant de la PNC ville de Butembo s’est réservé de tout commentaire à ce sujet. Nonobstant, le Commissaire Supérieur Polongoma Dintoto Jean-Paul invite toute victime de telles tracasseries à aller se plaindre soit à l’Etat-major soit au Tribunal. D’après lui, il est préférable de respecter la mesure de couvre-feu que de s’exposer à l’arrestation par les agents de l’ordre.

Pour rappel, au cours de la rencontre présidée par le chef de l’État le mardi 15 décembre 2020 au Palais de la nation, le comité multisectoriel dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus a décidé des mesures pour lutter contre la deuxième vague de contamination. Parmi ces mesures, rappelons l’Instauration d’un couvre- feu de 21h à 5h du matin et le début anticipé des vacances scolaires depuis le vendredi 18 décembre 2020.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *