Beni : la société civile exige le départ du commandant de la PNC de Mangina

La société civile de Mangina exige le départ du commandant de la police nationale congolaise commissariat de Mangina. Cette décision a été prise à l’issue de l’Assemblée générale de la structure citoyenne tenue dimanche 14 mars 2021 dans la salle communautaire polyvalente de Mangina. Contacté par RADIOMOTO.NET, major Maurice Lofanjola se désole que la société civile soit vite allée en besogne.

Les participants à la réunion de dimanche 14 mars dernier avaient chargé le comité de la société civile d’écrire à la hiérarchie de la police en territoire de Beni une lettre demandant le départ du numéro un de la PNC Mangina.

Dans cette lettre dont Radio Moto Butembo-Beni a reçu copie ce mardi 16 mars 2021, les forces vives de Mangina accordent  un ultimatum d’une semaine à la hiérarchie de la PNC territoire de Beni afin de procéder au changement du major Maurice Lofanjola à la tête de la police commissariat de Mangina.

« … Les cas de vol en mains armées, des vols simples et qualifiés qui sont en train d’être enregistrés… Si nous comprenons cela, on a toujours dit que ce n’est pas la troupe qui a échoué. C’est le commandement. C’est pourquoi nous demandons le départ pur et simple de ce chef parce qu’il n’assume pas bien ses missions. Il bafoue, il piétine, il néglige toutes les décisions prises par le conseil de sécurité », accuse la société civile.

Contacté, le commandant de la Police Nationale Congolaise, Commissariat de Mangina, indique que la société civile est allée vite à besogne. Pour le major Maurice Lofanjola, la société civile devrait d’abord l’inviter en vue de l’écouter avant d’adresser une lettre à sa hiérarchie.

Jonas Aristote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.