RDC : Non, Kalev Mutond n’a pas été arrêté dans les installations de la CENCO

Le secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo a démenti l’arrestation, le lundi 22 mars 2021, de l’ancien administrateur général de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) dans les installations de la CENCO. L’abbé Donatien Nshole a apporté cette démentie lors d’une interview exclusive à RADIOMOTO.NET. D’après lui, il s’agit d’une fausseté sans fondement dans les réseaux sociaux.

L’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo qualifie d’intox et rejette en bloc les alertes selon lesquelles Kalev Mutond (l’un des proches du président honoraire Joseph Kabila, Ndlr) a été arrêté dans les installations de la CENCO.

« Kalev Mutond n’a ni de nuit ni de jour été à la CENCO. C’est une fausseté qui circule sur les réseaux sociaux. J’ai déjà lu ça il y a quelques jours. C’est archi faux. C’est de l’intox », a-t-il insisté.

Depuis un temps, une information circule dans les réseaux sociaux indiquant que l’ancien superflic sous Joseph Kabila serait arrêté au siège de la CENCO. Ce que dément le secrétaire général de l’épiscopat congolais.

Pour rappel, le Procureur Général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a déjà émis un avis de recherche de Kalev Mutond. Dans une correspondance adressée au Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise (PNC), à l’actuel Administrateur Général de l’ANR, au Directeur Général de la DGM et au Directeur Général de BCN-Interpool, le Procureur Général près la Cour d’appel demande de rechercher activement Kalev Mutond, qui serait en fuite et sans adresse connue à Kinshasa. Il est recherché sur base des plaintes des acteurs politiques. Ce, au motif d’arrestations arbitraires, des tortures physiques et morales, des traitements inhumains et dégradants et tentative d’assassinat.

Pour sa part, Kalev Mutond, ancien administrateur général de l’ANR, a porté plainte par voie de citation directe devant le Tribunal de Paix de Gombe contre ses plaignants. Ses avocats demandent au procureur général de Kinshasa/Gombe, conformément aux lois et à la jurisprudence, d’ordonner l’annulation du mandat d’amener et de l’avis de recherche, lancés contre leur client pour lui permettre de comparaitre en homme libre au procès et d’organiser la défense de ses droits.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *