Conflit entre groupes ethniques à Goma : Le déplacement des habitants signalé à Buhene et Munigi-centre

(Illustration) Les populations fuyant leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. Ph. Radio Okapi

Certains habitants de Buhene et Munigi-centre se sont déplacés vers les quartiers du centre-ville de Goma (Nord-Kivu) l’après-midi de mardi 13 avril 2021. Ce déplacement fait suite à la hausse du bilan des altercations de lundi entre des groupes ethniques à Buhene-Goma, passé de 7 à 13 morts et de 22 à 38 blessés. Les habitants craignent pour leur sécurité.

Selon le cabinet du Gouverneur du Nord-Kivu qui a actualisé ce bilan depuis mardi 13 avril, certains agonisants sont morts et d’autres blessés ont été découverts dans d’autres structures sanitaires. Aussi, les trois morts enregistrés l’après-midi de ce mardi sont des personnes décédées lors des altercations survenues entre des éléments de la police militaire et des jeunes qui tentaient de piller des boutiques à Munigi-centre, contrée située à proximité de Buhene en territoire de Nyiragongo.

L’après-midi de ce mardi, des habitants de Buhene et Munigi-centre se sont déplacés vers les quartiers du centre-ville de Goma. Ils craignent pour leur sécurité dans ces contrées proches de Goma.

Des morts et des dégâts graves ont été enregistrés en ville de Goma et ses périphéries. La nuit de dimanche 11 à lundi 12 avril 2021, la situation a été très tendue suite au crépitement des balles.

Le Gouverneur a déploré les dégâts à savoir mort d’hommes, blessures d’autres et plusieurs incendies criminels des maisons lors de violents affrontements entre des jeunes de différentes communautés qui se sont observés à Buhene.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *