RDC-Justice : Le sénat livre Matata Ponyo

La chambre haute du parlement de la RDC a finalement livré le sénateur Augustin Matata Ponyo à la justice. Le bureau du Sénat a autorisé, ce lundi 5 juillet, des poursuites à l’encontre du précité. Il a transmis le dossier y afférent au Procureur général près la Cour constitutionnelle.

Le Sénat livre Matat Ponyo après une réunion du bureau de cette chambre à laquelle le concerné a pris part ce même lundi.

« A l’issue de la vérification, le Bureau a, au regard des dispositions constitutionnelles et du règlement Intérieur du Sénat, décidé, par vote unanime de tous les six membres du Bureau présents, de l’autorisation des poursuites contre le sénateur Augustin Matata Ponyo et de la levée de ses immunités parlementaires », lit-on dans le procès-verbal de la réunion du Bureau du Sénat dont RADIOMOTO.NET dispose d’une copie.

En rappel, le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle a adressé au Président du Sénat un réquisitoire aux fins d’obtenir l’autorisation d’instruction d’un autre dossier à charge de ce sénateur. Jean-Paul Mukolo Nkolesha évoque des faits de détournement des deniers publics.

Dans ce réquisitoire datant du 24 juin 2021, le Procureur Général près la Cour constitutionnelle accuse qu’Augustin Matata Ponyo aurait conclu en 2011, alors qu’il était Ministre des Finances, un  Protocole d’accord en vue de permettre au Gouvernement Congolais d’indemniser 300 anciens propriétaires des biens Zairianisés. Devenu Premier Ministre, Matata Ponyo aurait décaissé 110 millions 907 mille 681,88 dollars américains et 27 millions 894 mille 707,92 Euros entre 2010 et 2013.

L’Officier du Ministère Public mentionne que des enquêtes menées au sein de la Direction de Gestion de la Dette Publique (DGDP), n’ont trouvé aucune trace de ces 300 créanciers qui auraient perdu leurs biens meubles et immeubles du fait de la Zairianisation.

En plénière du mardi 15 juin 2021, les membres de la chambre haute du parlement avaient dit non aux  poursuites judiciaires que comptait amorcer le procureur de la République près la Cour de cassation à l’encontre de Matata Ponyo. C’était dans le dossier du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo. Un rapport de l’Inspection générale des Finances suspecte un détournement des fonds dont serait coupable Matata Ponyo en sa qualité de premier ministre au cours de la période de l’échec de ce projet.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *