Butembo : la société civile met en place un plan d’action de 5 axes à opérationnaliser pendant 4 ans

Les responsables des Organisations de la Société Civile et de différents noyaux communaux de Butembo étaient en assemblée ordinaire, ce vendredi 3 décembre 2021. Une salle du chantier de la FEC-Butembo-Lubero a servi de cadre aux travaux y afférents.

Les participants ont notamment été intéressés par la mise en place d’un plan d’actions de cinq axes et à opérationnaliser pendant 4 ans.

« Nous avons enregistré certains problèmes : il y a des incursions et vols à mains armées, circulation d’armes au niveau de la ville, de l’impunité et jugements mal rendus, des conflits fonciers et corruption, monnayage de visite des prisons… Dans le développement et économie, il y a une sous-information en matières fiscales. Beaucoup peuvent payer sans savoir ce qu’ils sont en train de faire. Il y a le secteur lié à la gestion des déplacés qui ne sont pas bien assistés parce qu’aujourd’hui nous avons répertorié 17.910 déplacés à Butembo entre décembre 2020 et novembre 2021. Il y a des mauvaises conditions de vie carcérale, et aussi faible collaboration entre les ONG internationales et la société civile locale », a énuméré le vice-président de la Coordination urbaine de la Société civile.

C’est ainsi que les axes de son projet sont la sécurité, la justice, le droit de l’homme ainsi que l’économie et le développement. D’autres secteurs supplémentaires sont la santé, l’environnement, le secteur humanitaire, la culture et l’éducation.

Les participants à cette session de la Coordination urbaine de la Société civile, Forces vives de Butembo, ont salué l’organisation de cette assemblée générale. Pour eux, cela a permis d’évaluer toutes les dimensions de la vie à Butembo et peaufiner d’autres stratégies afin d’accompagner les habitants vers le bien-être.

Ghislain Kighombwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.