Nord-Kivu : des coups de feu pour disperser une manifestation contre l’assassinat d’un taximen à Butembo

Les activités socioéconomiques sont paralysées ce jeudi 23 décembre 2021 en ville commerciale de Butembo (Nord-Kivu). Des conducteurs de mototaxis ont manifesté contre l’assassinat de leur collegue tué au niveau du pont Maghulinga. La police et l’armée ont dû recourir aux tirs de sommation pour tenter de contenir la situation.

La victime est un conducteur de moto, membre de l’ATAMOVE (une grande association de mototaxi en ville de Butembo, Ndlr). Elle œuvrait au rond-point Sabena, selon les sources de RADIOMOTO.NET.

Ce taximen a été tué par des bandits armés la nuit du mercredi à ce jeudi, au niveau du pont Maghulinga dans le quartier Rughenda. Ce qui a provoqué la colère des taximen. Et face à cette situation, ils ont paralysé les activités dans plusieurs coins de Butembo.

Au centre-ville, par exemple, la police appuyée par l’armée a dû recourir aux tirs de sommation pour tenter de contenir les esprits en colère. Les manifestants eux, se sont plutôt montrés violents. Ces derniers ne voulaient pas voir un seul agent de l’ordre sillonné la ville.

Au niveau du monument Monseigneur Kataliko près de l’auditorat militaire, ceux-ci se sont même décharger sur un policier. Il s’en est sorti avec une blessure à l’œil. Certains autres manifestants voulaient en outre prendre de force, le carburant à la station Takenga. Là, la situation s’est vite calmée. Mais pendant ce moment d’avant midi, des coups de feu se faisait toujours attendre au centre-ville de Butembo.

Joël Kaseso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.