Beni : d’énormes casses enregistrées à la suite d’un meeting de groupes de pression au stade de Kangaembi

D’énormes casses ont sanctionné, dans la soirée, le meeting prévu au stade de Kangaembi à Beni (Nord-Kivu), lundi 07 février 2022 par la synergie des mouvements citoyens et groupes de pression.

Il était question pour ces militants de recouvrer les explications des Honorables députés élus de Beni sur des questions d’ordre sécuritaire qui se traitent au parlement, notamment la prorogation  de l’état de siège, les tueries de masse qui continuent d’être orchestrées par les ADF en ville comme en territoire de Beni.

En fait, l’absence des élus de Beni à ce rendez-vous a énervé l’agrégat qui s’est rendu aux résidences des Honorables nationaux Kiro Tsongo et Kizerbo Watevwa pour y retrouver chacun d’eux. C’est la brigade interne de sécurité de la même synergie qui est vite intervenue pour limiter les dégâts aux domiciles des élus.

« A 14 heures déjà, la population était déjà à Kangaembi en attendant les députés. Malheureusement jusque 17 heures, aucun d’eux n’était présent. C’est ainsi que certains étaient fâchés et partis vite aux résidences des députés. C’était d’abord pour les voir, vérifier s’ils sont là. On a caillassé les vitres de la maison de l’honorable Kizerbo et également cassé des chaises. Chez Kiro Tsongo, même cas. On est vite intervenu pour essayer de limiter les dégats », a rapporté Clovis Mutsuva.

Tout en condamnant ces actes, cet acteur au sein de la cellule de communication de la synergie des mouvements citoyens et groupes de pression de Beni appelle les députés à pouvoir considérer l’importance des alarmes de la population.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.