Butembo-Beni : ce qu’il faut retenir de la famille religieuse des missionnaires Bonilliens

Les ordinations sacerdotales et diaconales sont prévues en diocèse de Butembo-Beni le mercredi 16 février 2022. Dans ce sens, RADIOMOTO.NET fait le focus la famille religieuse des missionnaires Bonilliens, cette Congrégation peu connue dans la région.

Pour commencer, il convient de retenir que cette famille religieuse est encore à ses premiers pas d’enracinement. Elle avait été fondée par le bienheureux Pietro Bonili, qui est également fondateur de la Famille des sœurs de la Sainte Famille de Spoleto.

Cet institut prend ses origines au Guatemala en 1998. Cette année là, des jeunes gens avaient dit à la Mère Générale de la sainte famille de Spoleto, en visite canonique, qu’ils avaient la détermination de vivre le charisme des sœurs de cette Congrégation.

« L’accord de principe de la Mère générale a marqué les premiers pas de la branche masculine », expliquent les frères Paluku Mbaghenda Désiré et Mbusa Sivihilya Jean de Dieu, candidats au diaconat en diocèse de Butembo-Beni, le mercredi prochain.

Selon eux, la famille bonillienne compte à son sein, 6 guatémaltèques dont un prêtre et 10 autres membres.

« Six de ces frères sont originaires du diocèse de Butembo-Beni », précisent-ils.

La mission des Bonilliens est de proposer à toutes les familles chrétiennes d’adopter les vertus de la sainte famille de Nazareth et vivre la charité dans la discrétion. Les frères Paluku Mbaghenda Désiré et Mbusa Siviholya Jean de Dieu saluent le dynamisme de cette famille religieuse.

En diocèse de Butembo-Beni, les frères missionnaires Bonilliens résident au quartier Mukuna en cellule Vukuma n°43, dans la commune Bulengera.

Georges Makeo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.