Beni : la paroisse Stella Maris de Museya victime de l’incursion d’un bandit armé

Un incivique a semé la terreur dans au couvent des prêtres de la paroisse Stella Maris de Museya dans le diocèse de Butembo-Beni, la nuit de mardi 15 février 2022. Le bandit armé cagoulé a pillé une somme d’argent, trois téléphones et une viande de chèvre. Consternés par cette situation, les responsables de la paroisse ciblée appellent les autorités à vite penser à la sécurité de la population.

Le drame a vécu entre 19 heures et 22 heures locales. Le malfrat pensait que l’argent perçu à la barrière dans ce coin était gardé à la paroisse qu’il a ciblée. L’abbé Mbusa Vyitsura Chrysostome explique que ce bandit armé a procédé par des intimidations avant de demander une colossale somme d’argent.

« Nous étions deux : le coordonateur de l’Union de la Jeunesse Catholique de Kithavughire et moi. De là, il nous a déjà demandé des téléphones. Après cela, il nous a demandés 1.000.000 de Francs. Il dit que c’est l’argent qui est perçu à la barrière, alors on lui a dit que c’est la paroisse qui garde cet argent. Moi je lui ai dit que ce n’est pas moi qui garde l’argent, il a insisté », confie l’Abbé Chrysostome.

Ce Pasteur au sein de l’Eglise Universelle poursuit que le bourreau a tiré plusieurs coups de balle au couvent pour effrayer ses cibles. C’était après avoir décroché l’argent de la collecte du dimanche dernier.

« Il nous a demandé de le conduire à un autre prêtre qui peut avoir l’argent, nous l’avons conduit chez l’économe. On lui a donné l’argent qui était là et puis il nous a demandé d’aller lui égorger une chèvre. On l’a égorgée, on l’a dépiécée et mis dans un sac. En allant, au niveau de la grotte mariale, il a encore tiré deux coups de feu », ajoute ce serviteur de Dieu.

L’abbé Mbusa Vayitsura a par ailleurs appelé les services locaux de sécurité à sécuriser la population et ses biens.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.