Carême : « Ne nous lassons pas de faire le bien »

L’Eglise universelle entre en Carême 2022 dès ce 2 mars, mercredi des Cendres. Le Pape François a déjà donné un message pour ce temps fort. Ce message est intitulé : « Ne nous lassons pas de faire le bien, car, le moment venu, nous récolterons, si nous ne perdons pas courage. Ainsi donc, lorsque nous en avons l’occasion, travaillons au bien de tous ».

Le Souverain pontife écrit que le premier agriculteur est Dieu lui-même qui, généreusement, continue de répandre des semences de bien dans l’humanité.

« Pendant le carême, nous sommes appelés à répondre au don de Dieu en accueillant sa Parole vivante et énergique », amorce le Pape François.

Selon lui, tout chrétien doit toujours placer sa confiance en Dieu. « Dieu rend des forces à l’homme fatigué, Il augmente la vigueur de celui qui est faible. Ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles, ils marchent sans se fatiguer », encourage l’Evêque de Rome.

Et d’ajouter : « Ne nous lassons pas de prier. Jésus a enseigné qu’il faut toujours prier sans se décourager. Nous devons prier parce que nous avons besoin de Dieu ».

Le Pape François prescrit d’expérimenter le réconfort de la foi en Dieu sans laquelle nous ne pouvons pas tenir. « Ne nous lassons pas d’éliminer le mal de notre vie. Que le jeûne corporel auquel nous appelle le Carême fortifie notre esprit pour lutter contre le péché. Ne nous lassons pas de demander pardon dans le sacrement de pénitence », exhorte encore le Successeur de Pierre.

Il recommande à chacun de faire le bien dans la charité concrète envers le prochain.

« Au cours de ce Carême, pratiquons l’aumône avec joie… S’il est vrai que notre vie est un temps pour semer le bien, profitons de ce Carême pour nous rendre proches de ces frères et sœurs blessés sur le chemin de la vie », prêche l’Evêque de Rome.

Enfin, il rassure que chacun récoltera s’il ne perd pas espoir. « Que celui qui tombe tende la main au Père qui relève toujours. Que celui qui s’est perdu, trompé par des séductions du malin, ne tarde pas à retourner à lui qui est riche en pardon. Ne nous lassons pas de semer le bien. Le jeûne prépare le terrain, la prière l’irrigue, la charité le féconde », conclut le Pape François.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.