Beni : l’ADDHO inquiète de la suspension des activités sanitaires à l’hôpital général de Kamango

Les activités sanitaires sont suspendues à l’Hôpital général de référence de Kamango en chefferie des Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) depuis le 24 mars 2022. Ce, suite aux attaques répétitives des rebelles d’Allied democratic forces (ADF). Cette situation inquiète l’organisation pour la défense des droits de l’homme (ADDHO).

Maître David Muaze, coordonnateur de cette structure de défense des droits humains, plaide auprès des autorités compétentes pour un renforcement du dispositif sécuritaire autour de cet hôpital et la prise en charge du personnel soignant.

« Cela pourra redonner espoir de vie au 30% des populations civiles qui sont restées concentrées à Kamango et Nobili suite aux attaques répétitives de leurs villages », a-t-il estimé.

Cette structure de défense des droits de l’homme révèle que seules deux aires de santé fonctionnent en toutes difficultés, sur les quatorze que compte la zone de santé de Kamango. Il s’agit des centres de santé de Njiapanda à Nobili et Kikura.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.