RDC : 5 députés du Nord-Kivu et de l’Ituri proposent une loi de suppression de l’état de siège

Un groupe de 5 députés nationaux ont déposé, ce mardi 19 avril 2022, au bureau de l’Assemblée nationale, une proposition de loi pour mettre fin à l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri.

Il s’agit de Kambere Katembo Thaddée, élu de Lubero ; Kambale Muhasa Alexandre, élu de Lubero ; Ausse Afingoto Jackson, élu de Djugu, Mumbere Mukweso Remyxon, élu de Butembo et Kambale Musemo Daniel, élu de Beni territoire. Pour le député national Mumbere Mukweso Remyxon, l’état de siège ne peut pas continuer à être le seul moyen de gérer les opérations avec tant de faiblesses qu’il a affichées.

« Le chef de l’Etat peut lui-même lever l’état de siège ou carrément au niveau de l’Assemblée Nationale on refuse à proroger. Ces possibilités-là doivent être régies par une loi. C’est pourquoi nous venons de proposer cette loi qui va permettre que vite on examine pour lever l’état de siège. Depuis 11 mois on est sous état de siège et ce que l’on attendait c’était la paix. Mais on continue de tuer les gens, les tracasser, bruler les maisons et véhicules des citoyens », s’est-il désolé.

Mukweso argumente qu’il est possible de maintenir la pression sur l’ennemi à travers les opérations conjointes FARDC-UPDF et permettre aux autorités civiles d’être réhabilitées.

L’Assemblée nationale a prorogé pour la 22ème fois consécutive, l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri le lundi 18 avril. Les élus de ces provinces ont quitté la salle de plénière pour, selon le député Tembos Yotama, ne pas cautionner la poursuite d’une mesure inefficace. L’élu de Butembo salue l’adhésion de la totalité des députés du Nord-Kivu et ceux de l’Ituri à la décision de se désolidariser d’avec toute initiative de proroger cette mesure exceptionnelle.

Reste à savoir les résultats que va produire cette nouvelle pression caractérisée par le boycott des plénières consacrées à la prorogation de l’état de siège et cette proposition de loi qui vise la suppression de cette mesure.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.