Goma : les enseignants des écoles primaires publiques annoncent une nouvelle grève

Plusieurs enseignants réunis au sein du Syndicat National des Enseignants des Ecoles Primaires Publiques (SYNEEPP) à Goma (Nord-Kivu) ont annoncé pour début mai 2022, une grève sèche.

Ils l’ont dit dimanche 24 avril 2022 à l’issue d’une assemblée générale qu’ils ont tenue à l’école primaire Osso Kato, en municipalité de Karisimbi.

Lisant le communiqué final de leurs assises, la porte-parole du SYNEEPP, madame Sophie Valinandi, note qu’il est reproché au gouvernement Congolais « une violation grave et intentionnelle des accords en ce qui concerne la prise en charge des N.U. et des N.P. au cours de ce premier trimestre 2022 comme prévu, le non payement du deuxième et troisième palier dans ce premier trimestre, la violation de l’article 2 des accords de Mbwela relatifs à la retraite honorable des enseignants, la non mis en application du décret instituant le financement innovent ».

En conséquence, ces enseignants décident de décréter une grève sèche dans les écoles primaires publiques à partir de lundi 02 mai 2022 jusqu’à nouvel ordre et de mettre en garde tous les gestionnaires, les autorités politico administratives ainsi que l’ANR qui tenterait d’intimider les enseignants « qui travaillent à monnaie de singe ».

Alors de passage en ville de Goma entre le 7 et le 10 avril derniers, Tony Mwaba Kazadi, ministre Congolais en charge de l’enseignement primaire, secondaire et technique, avait certifié qu’avril serait « un mois porte-bonheur pour l’enseignant ». Les professionnels de la craie se désolent que la paie d’avril a été effective sans ni majorer le salaire, ni payer les nouvelles unités encore moins les non payés.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.