Butembo-Beni : les chrétiens du secteur Kaniyi de la paroisse Masereka se mobilisent pour la construction de leur église

Les chrétiens catholiques du secteur Kaniyi de la paroisse Masereka dans le diocèse de Butembo-Beni sont plus que motivés pour l’achèvement des travaux de construction de leur église. C’est la satisfaction du président de ce secteur qui s’est confié à RADIOMOTO.NET ce lundi 09 mai 2022. Il se réjouit que malgré le faible rendement de leurs champs, ils n’hésitent pas de rassembler de petites sommes d’argent pour l’achat des matériels de construction et la paie de la main d’œuvre.

D’emblée, Kakule Kalima note qu’à part les contributions qu’on réalise au terme de chaque messe, le comité chargé du suivi des travaux fait le porte-à-porte pour mobiliser la population à soutenir la construction de l’église. Il affirme que chaque ménage de ces habitants, des agriculteurs, a déjà souscrit pour 5.000 francs congolais.

« Pour répondre à tous les besoins, nous contribuons entre nous. Nous réalisons des animations dans les ménages porte à porte. Même les personnes contribuent personnellement à part les 5.000 francs collectés dans les ménages. Dans un mois, nous allons finir la charpente. Aujourd’hui, la plus grande difficulté ce sont les tôles. Il nous est demandé de trouver 500 tôles, mais nous n’avons rassemblé jusque-là que 150 avec beaucoup de dettes. Nous utilisons des tôles rouges BG 28 », a-t-il indiqué.

Après l’érection de la fondation, l’élévation des murs, les chrétiens du secteur Kaniyi cherchent à couvrir cette église. Une partie de la charpente est en voie d’être finalisée. « Malheureusement les dettes deviennent de plus en plus nombreuses », note le président du secteur Kaniyi qui appelle au soutien de tout le monde.

Kakule Kalima cite particulièrement les ressortissants de Kaniyi, Luveve, Nyabili, Kitsimba, Itundula et Masereka en général vivant en ville de Butembo et partout ailleurs dans le monde de contribuer pour la construction de cette maison de Dieu.

« Les chrétiens nous reçoivent très bien lorsque nous leur parlons de ces travaux. Ils ont un œil regardant sur l’évolution des travaux. Ils veulent que nous puissions marier la parole à l’acte. Tous les originaires de ce village, lorsqu’ils arrivent ici, ils admirent ce travail. C’est pourquoi nous leur demandons de nous venir en aide. Ils sont à Butembo et ailleurs. Vous savez quand quelqu’un meurt à Butembo, avant de l’enterrer dans ce village, son corps passe par cette église. C’est pourquoi nous devons nous souder pour la cause. Nous avons espoir que nos enfants vivant à Butembo vont agir », a-t-il sensibilisé.

En fait, les chrétiens de ce secteur célèbrent l’Eucharistie dans un chantier au risque de la coupure de la messe suite aux intempéries comme le vent et la pluie.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.