Nord-Kivu : le message appelant à la grève des enseignants partiellement respecté à Butembo

Le message du Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO) appelant à un mouvement de  grève a été partiellement respecté en ville de Butembo (Nord-Kivu), ce mercredi 11 mai 2022. Dans certaines écoles, les cours se sont déroulés normalement, par contre dans d’autres, les enseignants et les apprenants étaient tous absents.

A l’école primaire Vungi par exemple, les portes des salles de classes étaient toutes fermées. Seuls les bureaux sont restés ouverts. A l’école primaire Matengenezo, certains enseignants qui ont répondu présent n’ont même pas voulu encadrer les enfants. A ce niveau, les écoliers plaident pour le respect des droits des enseignants.

« Les enseignants sont en grève, le gouvernement ne veut pas leur donner leurs droits. Si le gouvernement répondait favorablement aux revendications des enseignants, l’on pouvait bien étudier. D’ailleurs, on n’a même pas fini les cours, on se demande ce que nous ferons nous écoliers de 6e année par exemple le jour de l’ENAFEP.  Si le gouvernement ne paye pas les enseignants, que ce que nous serons, nous écoliers ? Donc le gouvernement doit donner aux enseignants leurs droits, s’il ne fait pas cela nous même on est foutu », plaide Bonzal Ibanza, doyen des écoliers de Matengenezo rencontré sur le lieu.

En outre, à l’Ecole Primaire Tsakathaka, les activités se sont bien déroulées. La directrice justifie cette situation par la responsabilité sociale. Pour sa part, Paluku Kavasa Gervais, directeur de l’EP Virihi mentionne qu’ils sont là « juste pour sauver l’année scolaire qui tend vers sa  fin ».

Le SYECO Butembo a appelé les enseignants à une grève. C’était au cours de son assemblée générale de mardi 10 mai 2022 à Kitatumba dans la ville de Butembo.

Sifa Tayivisa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.