Butembo : des tracasseries militaires et policières fustigées auprès des transporteurs de matériaux de construction

Les transporteurs de matériaux de construction dénoncent la tracasserie dont ils sont victimes de la part des agents de l’ordre. Les militaires et les policiers ne cessent de rançonner les chauffeurs des bennes transportant les moellons et la sable.

Cette inquiétude a été exprimée par les responsables de l’Association de propriétaires des bennes au lendemain de la déclaration de l’honorable Remy Mukweso faisant étant d’une double taxation soumise aux usagers des matériaux de construction par les services de mines.

Muyisa Vivuya Bienfait et Muhindo Kibira Augustin notent que les militaires et les policiers attendent les bennes dans les carrières et au niveau de différentes barrières.

« Ces agents de l’ordre exigent de sommes d’argent au conducteur à leur propre gré », dénoncent-ils.

Ceux-ci regrettent que certains chauffeurs sont d’ailleurs arrêtés arbitrairement parce qu’ils refusent de donner de l’argent aux agents de l’ordre.

« La vraie tracasserie ça se passe au moment où un policier qui n’est pas agent taxateur et quelqu’un qui n’a pas la taxe peut venir devant un chauffeur, et lui demander d’exhiber la taxe. Et pourtant, leur rôle c’est d’appuyer les gens qui font la taxation. Si le taxateur devrait être malmené c’est le cas où un policier aurait besoin d’un taxateur pour venir en aide. Un policier qui n’a pas été ordonné de demander quelque chose, nous pousse à trouver qu’il s’agit des tracasseries. Parce qu’il n’est envoyé par personne ! », s’est-il exclamé.   

Fatigués de cette tracasserie, les responsables de l’association de propriétaires des bennes supplient les commandants de différentes unités impliquées dans cet agissement incivique d’appeler leurs éléments à l’ordre.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.