Nord-Kivu : 5 autres ADF se rendent à l’armée à Beni

Au total, 5 combattants terroristes de Forces démocratiques et alliées (ADF) se sont rendus, le dimanche 19 février 2023, aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). C’est ce que rapportent les responsables du secteur opérationnel Sokola I au Grand Nord-Kivu.

Les mêmes sources confient que parmi ces terroristes figurent un grand  Sheik Ramazani Idrissi Panda, Imam d’une mosquée dans la ville de  Kalemi,  3 femmes originaires de la localité de Kirumba en territoire de Lubero ainsi qu’un mineur de 12 ans originaire de la cité d’Oïcha.

« Ces 5 ADF étaient en provenance du long de la rivière Asefu-Ayili dans la périphérie de Mamove à l’Ouest de la cité  d’Oïcha. Ces dernier déclarent être recrutés dans ce mouvement terroriste par force et par ruse », écrit le capitaine Anthony Mualushayi Mbombo dans sa dépêche parvenue à RADIOMOTO.NET ce lundi.

D’après les témoignages de ces ex-ADF, au-delà des terroristes neutralisés par les FARDC pendant les opérations, plusieurs autres meurent de faim et de carence  en produits pharmaceutiques.

Depuis le début de l’état de siège, l’armée congolaise note avoir déstabilisé  la chaîne de ravitaillement en vivres et produits pharmaceutiques en arrêtant plus de 650 collaborateurs de ces terroristes ADF dans la région de Beni.

Visesa Louangel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.