Butembo : ce qu’on sait de la grippe qui frappe de nombreux habitants actuellement

La grippe frappe nombreux habitants de Butembo, actuellement. Cette maladie causée par les infections à porte d’entrée respiratoire est surtout caractérisée par la toux, le rhume, les maux de tête, des frisons pour ne citer que ces signes. C’est un constat de RADIOMOTO.NET confirmé, ce jeudi 07 décembre 2023, par un médecin traitant aux cliniques La Lumière sises sur le boulevard Denis Paluku à Butembo.

Ici, plusieurs grippés sont suivis. Même si les malades sont nombreux, leurs statistiques ont baissé en début Décembre 2023, comparativement au mois de novembre, déclare le docteur Shangwe Mwitsikulu Muhani.

Selon lui, ces patients sont attaqués par une pathologie qui sévit, d’habitude, en période de sécheresse, de refroidissement climatique ou de pluies abondantes.

« C’est souvent une pathologie causée par des microbes. Ses facteurs favorisant sont trop de poussières dans notre communauté. Mais aussi la période pendant laquelle il fait très froid. En Europe, c’est surtout en hivers que la grippe fait des victimes », a-t-il expliqué.

Le docteur Shangwe Mwitsikulu Muhani ajoute que la grippe se propage faute d’application des mesures barrières enseignées maintes fois pendant l’avènement de Covid-19. Ce médecin préconise l’hygiène de son environnement et surtout le lavage des mains.

« Concernant la prévention, il faut que je me protège pour protéger les autres, quand je tousse, que je mette ma bouche et mon nez dans le pli du coude, mais pas sur la main. Si j’ai postillonné ou éternué à la main, que je me lave avant de saluer l’autre. Il faut aussi user du masque ou du mouchoir à emploi unique pour protéger le prochain. La distanciation d’au moins 1 mettre entre le malade et son voisin est aussi conseillée », a-t-il conseillé.  

Lorsque l’on se sent grippé, il ne faut pas s’adonner à l’automédication, mais aborder un spécialiste sanitaire pour diagnostic et prescription médicale en vue de la guérison, ajoute le médecin.

Parce que, prévient le docteur, plus on passe du temps avec la maladie, plus on observe une surinfection et affaiblissement de l’organisme, ainsi que la contamination de ses proches, au travail ou à la maison.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.